Dossier

Le sentiment de corruption débouche sur une véritable corruption

D’après une étude réalisée dans un pays d’Amérique latine pour le compte de la Banque interaméricaine de développement (BID), le sentiment de corruption débouche sur une véritable corruption.

Cette étude a montré une hausse « statistiquement significative » dans la propension des répondants à proposer un pot-de-vin à un agent de police après qu’on leur a dit que la corruption était en hausse dans le pays.

Les répondants étaient 28 % plus enclins à proposer un pot-de-vin à un agent de police que le groupe de contrôle, qui n’avait pas reçu cette information dans le cadre de l’expérience.

Ceci tend à confirmer l’idée selon laquelle la corruption est une « prophétie auto-réalisatrice » : la disposition d’un individu à commettre un acte de corruption dépend de la perception qu’il a de la corruption dans la société.

Si cette expérience n’avait pas pour but de pointer l’Amérique latine du doigt, elle a montré que l’idée que la corruption est en hausse pouvait encourager les personnes à effectivement s’y adonner.

En savoir +
IDB Working paper series
Corruption as a Self-Fulfilling Prophecy
https://publications.iadb.org