Focus: égalité de genre et diversité

Égalité de genre et diversité : dernières évolutions intervenues à l’OMD

Par Johanna Tornstrom, Secrétariat de l'OMD

Assurer l’égalité de genre et la diversité est l’un des domaines de travail de l’OMD depuis 2013. En 2020, l’Organisation adoptait une Déclaration sur l’égalité de genre et la diversité en douane, ce qui témoigne de l’intérêt des administrations des douanes pour le sujet et de leur volonté d’avancer sur ce front. La Déclaration encourage ces dernières à partager leurs expériences sur la promotion de l’égalité de genre et de la diversité, ainsi que sur l’utilisation de mécanismes de suivi et d’évaluation. Dans le présent article, le Secrétariat de l’OMD des enseignements qu’il a tirés des ses missions de renforcement de capacité et fait rapport des dernières initiatives qu’il a entreprises.

L’égalité de genre et l’inclusion doivent être appliquées suivant une approche transversale

Lancé en 2013, l’Outil d’évaluation de l’égalité de genre dans les organisations (GEOAT) permet aux administrations douanières d’autoévaluer leurs politiques et procédures existantes en matière d’égalité des sexes afin de déterminer quels sont les domaines où des améliorations s’avèrent nécessaires. En 2020 et en 2021, le Secrétariat a mené des évaluations fondées sur le GEOAT auprès des Administrations des douanes d’Afrique du Sud, du Brésil, de l’Inde, du Liberia, des Philippines et de la Zambie[1]. Ces exercices ont abouti à l’élaboration de rapports détaillés, mettant l’accent sur les forces et les faiblesses au sein des douanes concernées, et formulant des recommandations.

De manière générale, et eu égard aux évaluations et aux exercices similaires qui ont été effectués auprès d’autres administrations, le Secrétariat a pu observer que, s’il existe bien une prise de conscience concernant les thèmes de l’égalité de genre et de la diversité et si certaines administrations ont même lancé des initiatives ponctuelles à ce sujet, il est nécessaire de travailler sur une meilleure compréhension de la manière dont ces deux notions peuvent être appliquées moyennant une approche transversale.

L’égalité hommes-femmes et l’inclusion, en tant que thèmes horizontaux, se basent sur la prise en compte du fait que les personnes de sexe différent et issues de milieux différents ont souvent des exigences, des contraintes et des préférences différentes et, donc, que les politiques, les règlementations et les arrangements de travail, par exemple, peuvent avoir une incidence tout aussi différente sur elles.

Le GEOAT inclut un chapitre sur la façon d’appliquer la notion de « mainstreaming » à travers la gestion de projets – en d’autres termes, sur la manière d’incorporer les préoccupations et les expériences des femmes et des hommes dans la planification, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des politiques et des activités. Il comprend également une liste d’indicateurs visant à étayer l’application transversale de l’égalité de genre et de l’inclusion en douane.

L’utilisation du GEOAT reste faible

À travers ses contacts avec les administrations des douanes, le Secrétariat de l’OMD a aussi remarqué que, si de nombreuses administrations mettent en œuvre des politiques en faveur de l’égalité de genre et de la diversité dans la lignée de leur cadre politique national, le recours au GEOAT pour évaluer et renforcer ces politiques reste toutefois limité. Pour aider les administrations à se familiariser avec l’outil, le Secrétariat propose un nouveau module d’e-learning intitulé « Appliquer l’égalité de genre et l’inclusion en douane » qui vient compléter le module « Promouvoir l’égalité de genre en douane ». Ce dernier a pour objectif d’arriver à une prise de conscience générale concernant la question de l’égalité hommes-femmes et ses liens avec la réforme et la modernisation douanières, tandis que le nouveau module explique comment utiliser le GEOAT comme instrument de diagnostic, dans le cadre d’un processus plus large d’intégration de la question de l’égalité de genre.

Le nouveau module fait partie du programme avancé de formation mixte sur l’application des principes de l’égalité hommes-femmes et de la diversité en douane, programme qui a été adapté au mode virtuel.[2] Cette formation à distance a fait l’objet d’un pilote avec les Autorités fiscales du Liberia, de Zambie, du Zimbabwe et d’Ouganda en décembre 2021.[3]

Les pays des Caraïbes, d’Amérique centrale et d’Amérique latine se mobilisent

En septembre 2021, suivant la traduction du GEOAT en espagnol, le Secrétariat de l’OMD a organisé un Forum régional sur l’égalité de genre et la diversité qui a réuni plus de 80 participants de 24 administrations d’Amérique latine et des Caraïbes et qui a été l’occasion de procéder à des échanges d’expériences sur la mise en place de mesures en faveur de l’égalité et de la diversité dans les douanes de la région.

L’OMD a également entamé une collaboration avec le Centre d’assistance technique régionale pour l’Amérique centrale, le Panama et la République dominicaine (CAPTAC-DR) qui mène une étude régionale sur l’égalité de genre et la diversité fondée sur le GEOAT.

Un réseau pour stimuler le débat

En octobre 2021, le Secrétariat de l’OMD a invité ses Membres ainsi que le Groupe consultatif du secteur privé à nommer des représentants pour rejoindre le Réseau pour l’égalité de genre et la diversité en douane. Ce réseau a été lancé le 8 mars 2022, à l’occasion de la Journée internationale des femmes, à travers une conférence virtuelle qui a permis d’entendre les contributions de représentants des Douanes de Zambie, d’Irlande, des Philippines, d’Indonésie et du Rwanda.

Dans la lignée de la Déclaration sur l’égalité de genre et la diversité en douane, le but du Réseau est de permettre aux douaniers et à leurs dirigeants de partager leurs expériences et leurs idées, entre eux et avec d’autres parties prenantes. Le réseau se donne également pour objectif de faire l’inventaire des avantages à tirer de la mise en place de politiques qui tiennent compte de la dimension du genre et de l’inclusion, ainsi que de déterminer la façon de garantir un soutien durable de la part des équipes dirigeantes et de renforcer la collaboration avec les interlocuteurs du secteur privé sur ces questions.

Le réseau est appelé à jouer également un rôle plus stratégique, dans la mesure où il permettra de suivre, à plus haut niveau, la mise en œuvre de la Déclaration, complétant ainsi le travail pratique qui est déjà entrepris par le Groupe de travail virtuel sur l’égalité de genre et la diversité, groupe lancé en 2017 dans le but de promouvoir le GEOAT et d’offrir une plateforme de partage d’idées pratiques.

Impliquez-vous !

Le Réseau a suscité beaucoup d’intérêt et compte actuellement 232 membres inscrits. Bien que ce nombre soit encourageant, le niveau de participation active à travers le partage de bonnes pratiques reste encore faible. Le Secrétariat appelle donc toutes les administrations douanières de l’OMD à participer activement aux travaux du Groupe de travail virtuel ainsi qu’à ce nouveau Réseau, et à soumettre leurs contributions pour la prochaine édition du Recueil sur l’égalité de genre et la diversité. La première édition, présentée en mars 2021, comprend des exemples pratiques soumis par 17 administrations des douanes, exemples qui peuvent servir de source d’inspiration sur la manière de promouvoir l’égalité en douane et la diversité, et sur la façon d’accroître en définitive l’efficacité opérationnelle, la productivité et la durabilité. La deuxième édition du Recueil est actuellement en cours de préparation et devrait être publiée début 2023.

En savoir +
capacity.building@wcoomd.org

[1] Ces évaluations ont été menées dans le cadre du Programme sur la facilitation des échanges pour les pays à revenu intermédiaire (TFMICs de son acronyme anglais), financé par le Foreign, Commonwealth & Development Office (FCDO) du gouvernement britannique, et du programme de renforcement des capacités sur la facilitation des échanges HMRC-OMD-CNUCED ; l’examen de la situation en Zambie a été effectuée en collaboration avec le Programme sur la facilitation des échanges et la modernisation douanière de l’OMD et de l’agence suédoise Sida.

[2] Les travaux ont été entrepris à travers le Programme sur la facilitation des échanges pour les pays à revenu intermédiaire (TFMICs), financé par le Royaume-Uni.

[3] Les travaux ont été menés avec le soutien du programme de renforcement des capacités sur la facilitation des échanges HMRC-OMD-CNUCED, en collaboration avec le Programme sur la facilitation des échanges et la modernisation douanière OMD-Sida.

Égalité de genre et diversité à l’OMD

Organes de travail

Groupe de travail virtuel (GTV) sur l’égalité de genre et la diversité

Réseau pour l’égalité de genre et la diversité en douane

Formation

Le programme de formation mixte, qui peut être suivi en mode virtuel, comprend deux modules d’e-learning intitulés « Promouvoir l’égalité de genre en douane » et « Appliquer l’égalité de genre et l’inclusion en douane ».

Politique à haut niveau

Déclaration du Conseil de coopération douanière sur l’égalité de genre et la diversité en douane (décembre 2020)

Outils

Outil d’évaluation de l’égalité de genre dans les organisations (GEOAT)

Recueil de l’OMD sur l’égalité de genre et la diversité en douane