Dossier

La Douane soutient la révolution énergétique en Uruguay

Par la Douane d'Uruguay

Au cours de la dernière décennie, l’Uruguay a connu une véritable révolution énergétique. Au début du siècle, le pétrole représentait 27 % des importations de l’Uruguay, et un nouveau gazoduc provenant d’Argentine était sur le point d’être mis en service. Aujourd’hui, les centrales hydroélectriques, éoliennes, solaires ou celles exploitant la biomasse fournissent  94,5 % de l’électricité du pays. Les éoliennes sont notamment débarquées en masse dans les ports du pays, en route vers leurs sites d’installation, et représentent une grande part des importations.

La Douane a soutenu ce changement. Les processus liés aux contrôles sur les importations de machines, de matériaux ou de pièces de gros volume, qui sont utilisés dans les parcs éoliens, ont notamment été adaptés afin de permettre un retrait rapide de la marchandise. L’agent en douane se porte garant en cas de régularisation ultérieure.

 

Elle s’est attachée également à résoudre les problèmes logistiques que posent la taille et le poids de certaines des marchandises concernées. Elle a notamment mis à disposition des importateurs des locaux spécialement réaménagés pour permettre l’entreposage de ces marchandises au port et a revu les horaires de travail des douaniers.

En outre et dans un autre registre, la Douane a également mis en place des mesures d’économie d’énergie et de tri des déchets. Tous les déchets de papier sont notamment collectés et livrés à une entreprise de recyclage qui fournit en retour à l’institution un papier recyclé, qui, une fois utilisé, est à nouveau renvoyé pour être à nouveau traité. Aujourd’hui, plus de 60 % du papier utilisé par la Douane est issu de ce système de recyclage.