Flash Infos

L’OMD et le SECO joignent leurs forces

Le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) de la Suisse et l’OMD ont entamé une collaboration afin de déployer des activités de renforcement des capacités en Bolivie, en Colombie, au Pérou et en Ouzbékistan pour les quatre prochaines années. Les deux organismes espèrent ainsi réduire les chevauchements et les doubles emplois, et aussi mieux harmoniser leurs méthodes de travail.

Financées par le SECO et gérées par l’OMD, ces activités ont été regroupées en un programme intitulé « Programme global pour la facilitation du commerce » qui vise à répondre à la demande croissante des pays en faveur d’un soutien « global » pour obtenir des changements durables.

Les pays bénéficiaires sont des économies en développement et des économies en transition plus avancées, où la pauvreté touche encore sept personnes sur dix. Le programme vise à renforcer le rôle du commerce dans leur développement économique et à accroître leur compétitivité en favorisant une meilleure conformité aux pratiques et normes internationales, pour ainsi garantir l’efficacité tout au long de la chaîne logistique.

Facilitation des échanges

Une assistance visant à simplifier et à harmoniser les procédures sera fournie dans le cadre du programme Mercator de l’OMD, lancé en 2014 et conçu pour aider les gouvernements à mettre en œuvre l’Accord sur la facilitation des échanges (AFE) de l’OMC et les mesures douanières de facilitation des échanges en général, en utilisant les principaux instruments et outils de l’OMD.

Des conseillers agréés du programme Mercator et des experts dans différents domaines effectueront des diagnostics dans chaque pays afin d’analyser la situation et de définir les priorités. Les experts établiront ensuite des plans de travail sur mesure qui seront approuvés par un comité de pilotage national composé de représentants des douanes, d’experts de l’OMD et d’autres parties intéressées. Après l’approbation des plans, les activités seront déployées sur une période de trois ans, à laquelle succèdera une phase de suivi et d’évaluation.

Développement organisationnel

Le programme mettra également l’accent sur le développement organisationnel, l’objectif étant de veiller à ce que les fonctionnaires des administrations douanières bénéficiaires disposent non seulement des compétences techniques nécessaires, mais aussi des compétences en leadership et en gestion dont ils auront besoin pour mettre en œuvre et s’approprier les réformes. Les cadres supérieurs des douanes devront ainsi notamment participer à un atelier de leadership et de perfectionnement du personnel d’encadrement de l’OMD.

Le renforcement institutionnel sera une autre priorité : l’OMD et le SECO collaborent avec les administrations douanières bénéficiaires à la planification stratégique, à l’adoption d’une gestion des ressources humaines fondée sur les compétences et au développement des relations avec les parties prenantes, en particulier le secteur privé.

Mesure des performances

Enfin, une partie de la contribution du SECO aidera à la mise au point, par l’OMD, d’un outil d’évaluation globale et comparative des performances des douanes. Le programme offre une occasion idéale de mieux définir ces indicateurs. Étant donné que la mesure des performances intéresse tous les Membres de l’OMD, l’expérience acquise dans ce domaine sera largement partagée.

Prochaines étapes

L’équipe chargée de la gestion du programme, composée de trois personnes, a déjà pris contact avec les quatre pays bénéficiaires pour entamer des discussions sur la voie à suivre. Dans le cadre de la phase de lancement, les conseillers agréés du programme Mercator vont maintenant effectuer des missions de diagnostic dans chaque pays.

 

En savoir +
capacity.building@wcoomd.org