Dossier

Renforcement des capacités

Soutien consultatif stratégique

Ce domaine d’acticités comprend l’évaluation des besoins au travers des missions de diagnostic, l’élaboration de plans stratégiques, la mise en œuvre des normes de l’OMD et le suivi régulier des indicateurs de performance. Durant l’exercice 2016/2017, 45 missions de soutien à la planification stratégique ont été réalisées. Parmi les principaux outils de l’OMD utilisés dans le cadre de ces actions figurent le Cadre de diagnostic, le Diagnostic de gestion des risques, le Diagnostic de gestion des ressources humaines, l’outil d’évaluation institutionnelle et d’autres outils portant sur l’analyse organisationnelle.

Plans de mise en œuvre Mercator

Depuis son lancement en juin 2014, le programme Mercator est devenu une initiative stratégique visant à aider les gouvernements à mettre en œuvre l’Accord de l’OMC sur la facilitation des échanges (AFE) de manière uniforme en appliquant les instruments et les outils de l’OMD, les dispositions de l’AFE se rapportant, dans une large mesure, aux procédures douanières.

Au cours de la période 2016/2017, des « plans de mise en œuvre Mercator » ont été développés dans les pays suivants: Afghanistan, Afrique du Sud, Bangladesh, Burundi, Cuba, République dominicaine, Éthiopie, Guinée, Lesotho, Malawi, Namibie, Ouganda, Rwanda, Sierra Leone, Soudan, Swaziland et Zimbabwe. Dans le cadre de ces plans, qui établissent des engagements pluriannuels dans divers domaines techniques et organisationnels, plus de 40 missions ont été menées. Le recours à une planification pluriannuelle axée sur les résultats prend de l’importance dans la façon dont l’Organisation aborde l’assistance technique. Des experts provenant de pays en développement et développés ont joué un rôle central dans la réalisation des missions Mercator, s’appuyant sur des points de contact établis dans tous les pays bénéficiaires.

Pour gérer la mise en œuvre de ces plans ainsi que les demandes des Membres en matière de renforcement des capacités lié à l’AFE, l’OMD s’appuie sur les conseillers du Programme Mercator (CPM). Le premier atelier réunissant 19 de ces conseillers s’est tenu avec pour objectif le partage d’expériences et de vues sur le programme et la manière de l’améliorer. Il s’est agi notamment de discuter du processus d’accréditation, du travail de préparation des missions, de la dynamique des pays, du travail post-mission. Afin d’aider davantage les CPM et autres experts de l’OMD concernés, l’OMD a élaboré un Manuel. Il est également prévu d’organiser des forums réguliers où les experts pourront échanger idées, expériences et meilleures pratiques.

Développement des ressources humaines

E-learning

La plate-forme e-learning CLiKC! contribue aux activités de renforcement des capacités en offrant notamment des services relatifs à la préparation d’événements, tels que des ateliers de formation ou d’accréditation, ainsi qu’à la communication entre participants. Une mise à jour majeure de la plate-forme a été effectuée fin 2016. Elle est désormais à la pointe de la modernité et offre de nouvelles possibilités aux coordinateurs nationaux. En outre, la navigation y est plus simple et plus conviviale et des fonctions améliorées de vidéoconférence et d’hébergement des vidéos sont disponibles permettant d’améliorer les cours donnés en ligne.

Un cours e-learning sur la mise en œuvre de l’AFE de l’OMC est désormais disponible en anglais, français et espagnol. Les cours sur le contrôle a posteriori, la gestion des risques, la gestion coordonnée des frontières, et la CKR ont été traduits en arabe et amharique.

L’Académie virtuelle d’orientation douanière

Les 4e et 5e sessions de l’Académie, initiative qui vise à donner aux fonctionnaires des douanes ayant moins de quatre années de service une possibilité unique de se former pendant 14 semaines, se sont tenues en juillet 2016 et mars 2017 respectivement. Les sessions ont réuni 63 participants de 50 administrations différentes. La formation porte sur les compétences douanières de base, les principes des procédures et pratiques de dédouanement, les normes et conventions internationales et la façon dont elles peuvent être appliquées sur le lieu de travail. Les participants ont suivi quatre modules obligatoires et deux optionnels, et ont été accompagnés d’un tutorat en ligne sur la plate-forme CLiKC!. Au terme des activités et de l’évaluation, 51 participants ont obtenu un certificat, sept d’entre eux avec mention.

Programme de bourse

L’optique de ce programme est d’accompagner les administrations douanières dans leur développement organisationnel en dotant des fonctionnaires, sélectionnés pour leurs potentiels d’évolution au sein de leur structure, des connaissances techniques et capacités liées aux actions de réforme et de modernisation de leur administration. Trois sessions ont été organisées entre juillet 2016 et juin 2017 pour les locuteurs anglophones, francophones et hispanophones. Elles ont réuni 43 agents sur une période de six semaines chacune. Le calendrier des sessions à venir, ainsi que les détails concernant la procédure de sélection, sont disponibles sur le site de l’OMD.

Programme d’études

Dix fonctionnaires ont suivi le programme Finances publiques de l’Institut universitaire national d’études politiques (GRIPS) de Tokyo, Japon, et 10 fonctionnaires le programme Gestion stratégique et droits de propriété intellectuelle (DPI) de l’Université Aoyama Gakuin de Tokyo, Japon.

Programme de développement de carrière

Le programme est une initiative soutenue par la Douane japonaise qui permet à quelques candidats provenant de pays en développement et retenus à l’issue d’une procédure de sélection de travailler sur une période de 10 mois au sein du Secrétariat de l’OMD en tant qu’experts associés. Ont participé au programme, durant l’exercice 2016/2017, 10 douaniers originaires d’Angola, du Bangladesh, du Belize, du Bénin, du Cambodge, de la Guinée, du Mexique, de la Mongolie, du Sénégal et de l’Ukraine. Leur participation aux travaux de l’OMD a permis à leurs administrations, notamment celles où aucune des langues officielles de l’OMD n’est parlée, d’améliorer leur communication avec le Secrétariat. Elle leur a permis, en outre, de gagner en expérience et de renforcer leurs expertises. Quant au Secrétariat, il a gagné en diversité.

Programme sur le leadership et le perfectionnement du personnel d’encadrement

Huit ateliers ont été organisés pendant l’exercice 2016/2017, et quatre de plus ont été menés dans le cadre du programme de bourses et du programme de développement de carrière. Une formation régionale a en outre été organisée dans le cadre du « Programme de formation des cadres en Administration des affaires et en gestion douanière » – un programme de sept semaines visant à fournir des approches théoriques et des informations pratiques sur la douane et le commerce international, financé par le Service des douanes coréen.

En outre, quatre administrations ont bénéficié d’une « retraite pour dirigeants », activité qui vise à accroître la capacité des cadres de direction à faire preuve de leadership dans la mise en œuvre de réformes et de projets de modernisation. Un large éventail de sujets y est discuté, tels que la vision, la gestion stratégique, la négociation, la gestion des personnes, la gestion du changement et la communication stratégique et personnelle.

L’impact de ces activités a été mesuré grâce à un nouvel outil permettant de suivre les progrès accomplis. Une évaluation à 360 degrés est réalisée six mois après la participation à un atelier ou à une retraite. Les résultats montrent que plus de 80% des participants bénéficient de façon durable à l’activité, et, qu’après une demi-année, ils ont amélioré de manière tangible et visible leurs compétences en leadership et en gestion, leurs attitudes et leurs comportements. Après ajustement, cet outil de suivi sera utilisé dans le cadre d’autres programmes de renforcement des capacités.

Outil de diagnostic relatif au développement du personnel

L’outil a été conçu pour servir de guide pratique aux administrations désireuses d’évaluer leurs politique, stratégie et processus de gestion des RH. Bien que l’outil de diagnostic puisse être utilisé de manière autonome dans sa forme simplifiée par les équipes en charge de la modernisation des RH au sein de leurs administrations, les Membres peuvent aussi bénéficier d’un accompagnement, notamment d’une mission de l’OMD. Cinq administrations ont reçu une telle assistance dans le cadre du Projet de modernisation des administrations des douanes d’Afrique de l’Ouest (MADAO). Elles ont depuis élaboré et approuvé leurs feuilles de route respectives pour la modernisation de leur gestion des RH, et quatre des cinq Membres ont déjà mis en place un Comité de modernisation des RH.

Nouveaux outils et instruments

Dossier sur l’atelier de gestion de projet

Le moteur de la réforme douanière continue d’être l’AFE de l’OMC, et son entrée en vigueur devrait entraîner un accroissement du nombre des projets mis en œuvre par les pays qui s’efforcent de satisfaire à ses dispositions. Afin de soutenir ses membres, l’OMD a élaboré, en anglais et en français, le programme d’un atelier de cinq jours portant sur la gestion de projet et reposant sur les principes du Recueil sur le renforcement des capacités.

Depuis juillet 2017, les membres peuvent ainsi bénéficier d’une formation qui sera pilotée en Gambie et au Burkina Faso cet automne. La formation, qui a été développée dans le cadre du Projet MADAO financé par la Suède, porte sur le cadre organisationnel requis pour une application effective de la gestion de projet des mesures de réforme. Elle présente aux participants toutes les phases du cycle de vie de la gestion de projet, à savoir le lancement du projet, sa planification, sa mise en œuvre (exécution, suivi, contrôle) et sa clôture. Elle est destinée aux fonctionnaires chargés de concevoir, d’exécuter et d’évaluer les mesures de réforme et de modernisation douanières.

Dossier formation des formateurs

Afin d’assurer le développement continu des compétences du personnel, il est important de pouvoir compter sur une masse critique d’experts qui puissent servir de formateurs et partager leurs connaissances pour favoriser le développement professionnel de leurs pairs. Dans le cadre du projet MADAO financé par la Suède, l’OMD a révisé en profondeur son « Dossier formation des formateurs » prévu pour la réalisation d’un atelier de 5 jours se concentrant sur: l’importance du développement des compétences pour les organisations, le cycle d’apprentissage des adultes, la façon de développer des modules de formation, la façon de planifier et dispenser des sessions de formation et d’évaluer une activité de formation. L’atelier sera piloté au Gabon et en Gambie à l’automne 2017.

Dossier de validation régionale des OEA

Dans le cadre du projet CREATE de l’OMD, financé par la Suède, l’OMD a soutenu les Membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est à l’élaboration d’un « Dossier de validation régionale des opérateurs économiques agréés (OEA) ». Ce dossier-formation a été élaboré conformément aux recommandations du Groupe de travail SAFE de l’OMD et couvre les domaines suivants: sécurité de la chaîne d’approvisionnement, les programmes d’OEA et leurs liens avec le Cadre de normes SAFE et l’AFE de l’OMC, les techniques de pré-validation, les techniques de validation et la gestion de post-validation. Les premiers modules de la formation ont été mis à l’essai en juin 2017 et les modules suivants seront testés début 2018.

Éthique

L’OMD réexamine sans cesse son approche en matière d’éthique afin d’intégrer de nouvelles expériences. Différents types de missions sont organisés pour répondre à des demandes émanant de membres. La 16e session du Sous-Comité de l’OMD en charge de l’éthique s’est tenue à Bruxelles les 9 et 10 mars 2017 et comportait une session conjointe avec le Comité du renforcement des capacités. Un recueil des pratiques des membres de l’OMD en matière d’éthique a été publié à cette occasion.

Entre juillet 2016 et juin 2017, l’OMD a conduit des missions d’évaluation de l’éthique au Salvador (septembre 2017), ainsi qu’en Angola et au Guatemala (février 2017). L’OMD a co-organisé et participé à un atelier subrégional sur l’éthique à Fidji (juillet 2016) et a organisé un atelier de formation des formateurs sur l’éthique pour l’Autorité fiscale de Maurice (janvier 2017). Une mission de l’OMD s’est rendue au Rwanda dans le contexte du projet Norad afin d’aider l’Autorité fiscale du Rwanda à mettre en œuvre sa stratégie sur l’éthique (décembre 2016). L’Autorité fiscale du Liberia a repris la mise en œuvre de sa politique de mesure de la performance, dans le cadre du projet Norad, et elle a accueilli une mission de l’OMD (janvier 2017).

L’OMD a conduit un atelier de cartographie des risques en matière de corruption, organisé par l’Union africaine (décembre 2016). L’Organisation a été invitée en qualité d’expert à participer à un atelier de cartographie des risques en matière de corruption, organisé par le PNUD. Elle a assisté au Forum 2017 de l’OCDE sur l’éthique et a été invitée à présenter un exposé aux membres du Réseau maritime de lutte contre la corruption réunis à Dubaï en avril 2017.

Égalité des genres et diversité

Compte tenu de l’intérêt manifesté par les membres de l’OMD durant la 7e session du Comité de renforcement des capacités, et dans la lignée de l’engagement de l’OMD en faveur de l’égalité des genres et de la diversité, le Secrétariat de l’OMD a entrepris de réaliser plusieurs initiatives.

En septembre 2016, il a accueilli une réunion du « Women in Trade Network » visant entre autres à promouvoir l’engagement volontariste et dynamique des femmes dans des domaines liés au commerce mondial. La Commissaire de l’Union européenne, Cecilia Malmström, invitée à intervenir lors de cet événement, s’est exprimée devant une centaine de participants.

En janvier 2017, l’OMD a participé à une réunion intitulée « Comment la politique commerciale peut-elle avoir un effet sur l’égalité de genre ? », et à un séminaire du PNUD au Caire sur le rôle des femmes en matière de leadership des administrations.

Le Secrétariat de l’OMD a réexaminé son Programme de leadership et de perfectionnement des cadres pour qu’il intègre mieux la perspective de genre et, en octobre 2016, il a envoyé un questionnaire aux membres afin de recueillir des informations sur les politiques en matière de genre et de diversité, ainsi que des statistiques sur l’équilibre global en matière de genre parmi leurs cadres supérieurs et leurs cadres moyens. Cette enquête a recueilli un très large écho avec déjà 57 réponses comptabilisées et les résultats serviront à développer un programme sur l’égalité des genres et la diversité dont pourrait être chargé un groupe de travail informel.

Engagement des parties prenantes
Deux événements se rapportant aux donateurs ont eu lieu au cours de la période 2016-2017 : l’un pour la région Afrique occidentale et centrale en mai 2017 et l’autre pour la région Amériques et Caraïbes en mars 2017.

Les activités de renforcement des capacités continuent à bénéficier du soutien financier des pays contribuant au Fonds de coopération douanière, notamment des gouvernements de l’Allemagne, du Japon et de la Corée, ainsi que de la Douane chinoise et du Fonds EURODOUANE. Parmi les autres donateurs figurent des banques de développement, des agences nationales de coopération, des ministères des affaires étrangères et des organisations internationales.

En savoir +
capacity.building@wcoomd.org