Flash Infos

L’OIE appelle les douaniers à la vigilance face à la peste porcine africaine

Par l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE)

Plusieurs pays dans le monde subissent les effets dévastateurs de la peste porcine africaine (PPA), une maladie virale mortelle qui touche les porcs. Le virus, qui n’est pas dangereux pour l’être humain, peut être véhiculé d’un pays à l’autre par les personnes transportant des porcs ou des produits porcins infectés, et même des vêtements contaminés. En mettant en place des contrôles efficaces, les douaniers peuvent jouer un rôle essentiel contre la propagation de la maladie. Ce faisant, ils préservent non seulement la santé animale mais aussi la sécurité alimentaire et l’industrie porcine dans son ensemble.

La peste porcine africaine (PPA)

La PPA est une maladie hautement contagieuse qui affecte les porcs domestiques et sauvages. Le taux de mortalité peut atteindre jusqu’à 100%. Cette maladie est véhiculée principalement par les humains puisque le virus peut survivre sur les vêtements, les chaussures, les roues et d’autres matières. Elle peut traverser les frontières si les mesures adéquates ne sont pas mises en place. Il n’existe à l’heure actuelle aucun vaccin agréé contre la PPA. La prévention dans les pays qui ne sont pas touchés par la maladie dépend de la mise en place de contrôles à l’importation afin d’empêcher l’entrée de porcs vivants infectés et de leurs produits dérivés, et du déploiement d’une campagne d’information efficace afin d’informer les voyageurs des actions et comportements à éviter.

Pourquoi est-ce si important d’endiguer la propagation de cette maladie ?

La récente flambée de PPA partout dans le monde a signifié des pertes énormes dans les populations porcines, avec des conséquences socioéconomiques désastreuses. Cette maladie ne représente pas un danger pour la santé humaine mais pose une grave menace pour la santé et le bien-être des porcs, et, par conséquent, pour les systèmes de production de la filière porcine. Compte tenu du fait que le porc représente une source essentielle de protéine animale pour une part croissante de la population humaine, la PPA non seulement porte atteinte aux moyens de subsistance des producteurs de porc mais menace aussi la sécurité alimentaire à l’échelle mondiale.

Pourquoi la PPA est un enjeu aujourd’hui ?

Compte tenu de son mode de transmission, la maladie s’est répandue de manière inexorable et touche plus de 50 pays d’Afrique, d’Europe et d’Asie depuis 2018. Rien qu’en Asie, on estime à plus de 6 millions le nombre de bêtes perdues suite à l’introduction de la maladie dans la région. Plus récemment, et pour la première fois en près de 40 ans, la PPA a atteint les Amériques. En effet, en juillet 2021, la République dominicaine rapportait la présence d’un cas.

Après avoir lancé une alerte officielle à travers son système d’information WAHIS, l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), avec le soutien de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a mobilisé ses réseaux d’experts afin d’apporter un soutien aux autres pays de la région des Amériques. Les experts de l’OIE et de la FAO ont appelé les pays à renforcer, entre autres, leurs contrôles aux frontières dans le but d’atténuer le risque de propagation de la maladie.

Ce que les douaniers peuvent faire

En faisant preuve d’une vigilance accrue, les douaniers peuvent contribuer à empêcher que cette maladie ne traverse les frontières. S’ils constatent la présence du moindre produit d’origine animale suspect, ils doivent immédiatement contacter les services vétérinaires de leur pays. Il est important qu’ils soient au courant des pays qui sont touchés par la maladie. Ces informations se trouvent sur le système WAHIS de l’OIE qui est la source principale de données sur la santé animale.

Il est également essentiel que toutes les personnes qui se sont trouvées à proximité d’une source directe ou indirecte de transmission de la PPA soient conscientes des effets de leurs actions. Dans ce cas, une communication efficace sur les risques devient un axe fondamental de la lutte contre la maladie. Dans le cadre de la campagne « La peste porcine africaine tue les porcs », l’OIE a conçu des outils de communication pour les voyageurs, ainsi qu’un guide de campagne qui montre comment utiliser ces outils aux points d’entrée aériens, maritimes ou terrestres qu’empruntent les passagers, et notamment aux points de contrôle douaniers. Tous les outils sont disponibles en anglais, en français, en espagnol, en mandarin et en russe. En les diffusant, les douaniers contribuent à la campagne de sensibilisation autour de la maladie.

La coopération entre les différents acteurs est de la plus haute importance pour enrayer la propagation de la PPA. L’OIE aimerait exprimer ses sincères remerciements à l’Organisation mondiale des douanes et à ses Membres pour leur soutien dans la lutte contre la PPA et pour leur engagement en faveur de la protection de la santé animale et des moyens de subsistance de certaines des populations les plus vulnérables de la planète face à cette terrible maladie.

En savoir +
https://wahis. OIE.int
https://trello.com/b/GloiZoik/african-swine-fever-oie