Panorama

Usage optimal des technologies en Serbie

Depuis la mise en place d’un Centre de commande au sein de son Département de lutte contre la contrebande, la Douane serbe a considérablement amélioré sa capacité à lutter contre la fraude. Les résultats obtenus s’expliquent en grande partie par la mise en œuvre d’un vaste éventail de technologies, et notamment d’une nouvelle application web qui met à la disposition des agents du Département des outils leur permettant de travailler plus efficacement.

Tout a commencé avec un homme et sa vision de l’avenir. Le Chef du Département de lutte contre la contrebande de la Division chargée de la lutte contre la fraude souhaitait doter le personnel de la Division d’un outil permettant d’accéder en un seul endroit à toutes les applications et informations nécessaires pour coordonner la planification, l’organisation et la mise en œuvre des opérations journalières, tout en permettant aux cadres de suivre l’activité de leur personnel.

L’inspecteur des douanes Milomir Jovic a alors entrepris de développer une plateforme web via laquelle les fonctionnaires chargés de lutter contre la contrebande pourraient accéder simplement, rapidement et de manière sécurisée, aux informations, instructions, formulaires, données, rapports statistiques, bases de données et banques d’images, depuis un ordinateur connecté au réseau interne (Intranet) de l’Administration des douanes serbe. Cette application, lancée fin 2014, reçut immédiatement un écho positif.

Arsenal technologique

©Serbia Customs

En 2012, la Douane serbe créait un Centre de commande au sein de son Département de lutte contre la contrebande. La nouvelle structure a principalement pour mission d’assister les fonctionnaires des douanes dans leurs opérations quotidiennes de contrôle et de coordonner leurs actions. Elle doit notamment :

  • recueillir des données : le Centre assure le recueil systématique d’informations provenant de sources internes et externes ;
  • traiter et analyser les données : le Centre analyse les informations recueillies afin de définir des indicateurs de risque d’infraction aux règlements douaniers ;
  • diffuser les informations : le Centre assure un échange rapide et sécurisé des données à la fois au sein de la Division de lutte contre la fraude et au sein de la Douane dans son ensemble ;
  • prévoir des mesures : en se fondant sur les indicateurs de risque, le Centre décide du plan d’action du Département de lutte contre la contrebande ;
  • diriger des opérations : le Centre surveille les fonctionnaires du Département chargés d’effectuer les contrôles et coordonne les activités de chaque unité opérationnelle sur le territoire douanier.

Afin de mener à bien ces actions, le Centre de commande dispose d’un vaste éventail de technologies assurant un flux continu d’informations entre le siège de la Douane, ses bureaux locaux et les postes-frontières.

Les systèmes informatiques installés au Centre de commande sont les suivants :

  • ISIS, le système d’information des services douaniers et sa base de données sur l’ensemble des transactions ;
  • IPS, une application qui permet au Centre de surveiller à distance les unités utilisant des scanners mobiles – dès qu’un scanner enregistre une image, celle-ci est transmise au Centre de commande ;
  • DBS, une application qui permet aux unités utilisant des scanners mobiles d’accéder à distance à la base de données des véhicules contrôlés par scanners mobiles (PSV), laquelle renferme des détails sur les véhicules ayant fait l’objet d’un contrôle, leur conducteur, la nature des marchandises transportées, l’itinéraire emprunté, la nature de tout produit de contrebande détecté pendant un contrôle et, enfin, les méthodes de dissimulation ;
  • SNM 64, une application qui permet la vidéosurveillance des scanners en temps réel ;
  • GIS, une application utilisée afin de surveiller les appareils radio des agents du Département ;
  • RIS, le système d’information sur la circulation fluviale qui, installé également sur les bateaux de l’Unité de contrôle des voies navigables, donne la position momentanée des bateaux, fournit des informations sur les bateaux en eux-mêmes et détecte tout objet stationnaire sur le fleuve.

Nouvelle application web

Figure 1 – Page d’accueil de l’application web utilisée par le Département de lutte contre la contrebande

Une application web a été développée pour faciliter l’accès à ces systèmes et améliorer l’environnement informatique de travail des fonctionnaires des douanes. Ces derniers disposent chacun d’un accès personnalisé à la plateforme en fonction de leurs responsabilités et de leurs attributions. Certaines fonctions sont communes à tous et la page d’accueil propose un menu général où chacun trouvera la section du Département de lutte contre la contrebande qui le concerne, ainsi qu’une galerie de photos des infractions constatées et un accès aux bases de données spécifiques.

Figure 2 – Section de l’application consacrée au Département de support technique

Les sections à accès limité contiennent les formulaires utilisés par le Département – pour recueillir des données et enregistrer les données, par exemple, ou encore des informations sur la protection des fonctionnaires sur leur lieu de travail, les nouvelles importantes et les coordonnées des cadres et fonctionnaires du Département.

Grâce à l’application, le personnel du Centre de commande peut également aider les fonctionnaires sur le terrain à analyser l’image d’un véhicule scanné, où qu’ils soient, c’est-à-dire dans les locaux du Centre ou à l’extérieur, ce qui était précédemment impossible. Les fonctionnaires peuvent accéder au système d’un scanner mobile donné pour télécharger l’image du véhicule scanné ou toute la base d’images du scanner.

Il est possible aussi d’effectuer des recherches hors connexion dans la base de données d’environ 150 000 véhicules, selon différents critères : numéro d’immatriculation ; État, province ou région où le véhicule est immatriculé ; origine et destination ; marchandises transportées ; date de l’analyse au scanner ; évaluation ; titre de l’image.

Figure 3 – Rapport sur les infractions constatées pendant une période donnée

Le personnel d’encadrement a accès à tout le contenu de l’application web, donc à toutes les informations et données recueillies pendant les contrôles douaniers effectués par les fonctionnaires chargés de la lutte contre la contrebande. Ces « managers » peuvent établir automatiquement des rapports d’activité selon des critères prédéfinis. Il est facile, par exemple, de dresser la liste des infractions douanières constatées entre le 1er et le 5 décembre 2015 (voir Figure 3). Cette liste indique généralement la ville ou le site où l’infraction a été constatée, la date et l’heure, le nom du fonctionnaire qui a dirigé l’opération, etc.

Les managers peuvent aussi générer des rapports sur les contrôles réalisés aux postes-frontières, dans les entrepôts, sur des navires et dans des locaux privés, à certaines périodes, afin d’examiner et d’évaluer les activités et, pour finir, planifier les activités à venir et améliorer les résultats du Département de lutte contre la contrebande. Autre possibilité : visualiser la consommation de carburant des véhicules utilisés par les fonctionnaires du Département pendant une période donnée.

Le personnel du Département a accueilli très favorablement la nouvelle application dont l’installation a eu un retentissement considérable, en particulier parce que chaque unité peut ainsi présenter les cas intéressants d’infractions rencontrées et communiquer des détails comme les lieux où elles ont été constatées et les méthodes de dissimulation. Les fonctionnaires en tirent directement des avantages dans la mesure où, à partir des affaires dont ils sont informés via l’application, ils peuvent améliorer leurs connaissances et, à terme, leurs capacités à détecter infractions et autres délits.

 

En savoir +
vidanovicg@carina.rs