Panorama

La France restitue des antiquités égyptiennes

Par la Douane française

Le 26 octobre dernier, la Douane française a remis aux autorités égyptiennes 8 pièces archéologiques dans le cadre de la visite officielle en France du Président égyptien, Abdel Fattah Al Sissi.

Ces antiquités, 2 statuettes de chat, une tête sculptée en pierre et 5 tablettes en bois peint, vieilles de plus de 3000 ans avaient été découvertes en janvier 2010 par les douaniers de la brigade de surveillance du Transmanche, Gare du Nord, dans les bagages d’un résident britannique se rendant à Londres.

Suite à l’expertise du département des antiquités égyptiennes du musée du Louvre, confirmant que les 8 pièces étaient des biens culturels égyptiens du 1er millénaire avant Jésus-Christ, les antiquités avaient été saisies, et le Procureur de la République de Paris avait ouvert une enquête pénale, confiée au service national de douane judiciaire, service créé en 2002 afin de renforcer la lutte contre les grands trafics frauduleux en attribuant des prérogatives judiciaires à l’administration des douanes.

Les investigations ont permis de déterminer que le résident britannique avait procédé au transfert depuis l’Egypte des antiquités afin de les acheminer jusqu’au Royaume-Uni pour les commercialiser, et qu’il avait déjà, par le passé, réalisé des exportations illégales de biens culturels depuis l’Egypte.

Il a été condamné à une amende douanière et à la confiscation des objets saisis.

La lutte contre le trafic de biens culturels, notamment en provenance de zones de conflits sensibles aux pillages, est une mission essentielle de la Douane française. 2018, année européenne du patrimoine culturel, marquera la poursuite de la mobilisation douanière en ce domaine.

En savoir +
www.douane.gouv.fr/articles/a14519-restitution-de-8-pieces-archeologiques-saisies-par-la-douane